Le baccalauréat fait partie de nos institutions nationales depuis plus de deux siècles. Conformément aux promesses de campagne d’Emmanuel Macron, Pierre Mathiot, ex-directeur de Sciences Po Lille s’engage dans les discussions avec la communauté éducative pour moderniser le bac et réorganiser le lycée selon un calendrier défini.

Pourquoi cette réforme ?

Les taux d'échec à l'université et le taux de chômage très élevé chez les nouveaux bacheliers (1 bachelier sur 2 est au chômage 7 mois après l’obtention de son baccalauréat) montre que le pourcentage de réussite au baccalauréat n’est pas une garantie pour la poursuite des études supérieures.

Le but ?

Simplifier le bac et mettre en place un contrôle continu permettant de s’assurer que les futurs étudiants aient les pré-requis nécessaires pour intégrer une formation supérieure adaptée.

Qui est concerné ?

Les collégiens actuellement en 3ème. La nouvelle version du bac est prévue pour 2021 avec une mise en œuvre dès septembre 2018 sur les classes de 2nde.

Les principaux sujets de réforme

  • 4 épreuves obligatoires
  • 1 contrôle continu sur les autres matières
  • Un système de bourse au mérite pour les bacheliers ayant obtenu une mention TB au bac.
  • La suppression des séries scientifique, économique et social, et littéraire pour la création de parcours personnalisés
  • Une amélioration de l'APB

Pour conclure...

Jusqu’alors, toutes les tentatives des gouvernements pour réformer le baccalauréat n’ont jamais abouties. Les épreuves ont été remodelées, les écrits transformés en oraux, etc. Mais la mise en place du contrôle continu a toujours échoué.

Quelles seront les matières choisies pour les 4 épreuves finales ? Seront-elles définies en fonction de chaque filière ? Quelles dispositions seront mises en place pour améliorer l’efficacité de l’APB ? Autant de questions qui devront trouver une réponse dans les mois à venir !